Le jeu de tarot africain appelé aussi le Tiar est une variante du tarot similaire au jeu de tarot mexicain.

A la fois jeu de réflexion de stratégie est de hasard les règles du jeu sont approximativement les même que celle du mexicain,

Cependant au lieu de se jouer en 5 manches il se joue en 6 manches :

1ère : Chaque joueur a 5 cartes dans son jeu. (Preum’s)
2ème : Chaque joueur a 4 cartes dans son jeu. (Deum’s)
3ème : Chaque joueur a 3 cartes dans son jeu. (Treum’s)
4ème : Chaque joueur a 2 cartes dans son jeu. (Queum’s)
5ème : Chaque joueur a 1 cartes dans son jeu. (Quim’s)
6ème : Chaque joueur a 1 cartes dans son jeu. (Seum’s) : Comme pour la cinquième manche au jeu de tarot mexicain le joueur ne voit pas sa cartes mais celle de chacun de ses adversaires.

Toutes les annonces se font comme au tarot mexicain, le nombre de plis maximum annoncé est inférieur ou égal à celui du nombre de cartes en main. Si un joueur perd son contrat alors il chute en carte.

La règle

Il existe une variante qui dit que si il n’y a qu’un joueur qui rempli son contrat alors il peut remonter d’une carte. Une autre variante : Le double 20 c’est d’avoir deux atout numéroté 20 dans le jeu, lorsque les deux 20 sont joués en même temps alors c’est l’atout le plus faible du tour qui gagne.

Le vainqueur du jeu est celui qui a la plus haute carte lorsqu’un de ses adversaire est descendu jusqu’à l’as. En cas de jeu égal alors celui qui est le plus près du croupier (à droite) gagne !

La noyade

Dans le jeu africain les joueurs peuvent couleur leurs adversaires en remportant les plis de façon stratégique :

Poser une carte plus forte en position de dernier joueur (Choix car pas obligé de monter).

L’excuse (Le bouffon) permet d’alterner carte forte ou faible suivant la stratégie adoptée.

Au moment des annonces, un joueur peut très bien décider un nombre de plis déséquilibré !

Des alliances peuvent se faire pour tenter de saborder un joueur !

Comments are closed.