Qui devient Preneur ?

Une fois toutes les cartes distribuées vient le moment de savoir qui sera le Preneur. Le joueur situé à la droite du donneur décide ou non de devenir Preneur. S’il ne veut pas, il déclare « je passe », puis la parole reviens à tour de rôle à chaque participant dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Lorsqu’un joueur accepte d’être le Preneur, il déclare le type d’enchère qu’il souhaite effectuer en fonction de son jeu.

Les enchères

Différentes déclarations peuvent être faites après la distribution :

La prise

« je prend » : le Preneur prend le chien et l’inclut dans son jeu ; il pourra alors se servir de ces cartes. Ce type d’enchère est appelé « la Prise » ou « la Petite », et est choisie lorsque le Preneur a un jeu moyen et qu’il espère que le chien contient de bonnes cartes.

La garde

« je garde » : le preneur a un assez bon jeu et prend en plus le chien dans sa main, qu’il pourra alors utiliser lors des plis. Ce type d’enchère est appelé « la Garde ».

La garde sans

« je garde sans le chien » : le preneur garde le chien mais ne l’inclut pas dans son jeu ; il ne pourra pas s’en servir lors des plis mais les points seront comptabilisés en fin de manche. Il s’agit d’une sorte d’assurance pour être certain d’avoir des points sans se faire piquer les cartes par les défenseurs.

La garde contre

« je garde contre le chien » : le preneur laisse le chien aux adversaires ; ceux-ci ne pourront pas s’en servir mais obtiendront les points en fin de manche. Autant dire que c’est une déclaration culottée et qu’il faut avoir un jeu exceptionnel pour se permettre d’abandonner des points aux défenseurs. Cette déclaration peut aussi avoir pour but d’effrayer les adversaires pour qu’ils abandonnent la partie.

Dans le cas de la Prise ou de la Garde, les cartes du chien sont retournées à la vue de tous. Le Preneur les incorpore alors dans son jeu et « élimine » 6 cartes dont il ne pourra pas se servir mais qui seront comptabilisées en fin de manche. Il est interdit de mettre de côté des rois, oudlers ou atouts à moins que se ne soit indispensable (si vous n’avez une main constituée que d’atouts par exemple). Il faudra alors les montrer à la défense, puis les poser sans les consulter avant la fin de la manche.
Par contre, si l’annonce est une « garde sans le chien » ou « une garde contre le chien », il est interdit de consulter le chien avant la fin de la manche.

Bonus et pénalités

Chelem

Si un joueur réussi un grand chelem (lever tous les plis dans une manche), il obtient un bonus de 200 points. Si en plus il avait annoncé qu’il réussirait ce grand chelem, il obtient 200 autres points (soit un total de… 400 points ! c’est bien, vous suivez !).
Par contre, si un joueur annonce qu’il va faire un grand chelem mais qu’il n’y parvient pas, on lui retire 200 points.

Annonces

Un joueur possédant plus de 10 atouts dans son peut en faire l’annonce dans le but d’obtenir des points bonus :

  • Une simple poignée (10 atouts) : 20 points
  • Une double poignée (13 atouts) : 30 points
  • Une triple poignée (15 atouts) : 40 points

Ces cartes devront être posées sur la table aux yeux de tous avant de poser la première carte.

Si c’est le Preneur qui annonce une poignée, il devra réaliser son contrat pour toucher les points bonus. Les Défenseurs auront alors chacun une pénalité et devront donner au camp adverse 20, 30 ou 40 points chacun. Par exemple, dans le cas d’une triple poignée remportée, chaque défenseur est débité de 40 points et le Preneur reçoit 120 points !
Si c’est un Défenseur qui annonce une poignée, et que la Défense gagne, le Preneur devra donner à chaque défenseur le même nombre de points, même s’il n’y en a qu’un qui a fait une annonce. Par exemple, dans le cas d’une simple poignée remportée par la Défense, le Preneur sera débité de 60 points et chaque joueur du camp adverse gagnera 20 points.

Le Petit au bout

Si le Petit fait parti du dernier pli, on dit qu’il est « au bout ». Si le pli est levé par le Petit, celui qui le possède a 20 points de bonus. Dans le cas contraire (perte du Petit qui revient alors au camp adverse), c’est le camp qui obtient le pli qui obtient le bonus, mais de 10 points seulement.

Remarque : les points bonus ne sont pas comptabilisés pour réaliser le contrat du Preneur ; ils ne seront comptés qu’après le décompte des cartes.